En tête mag influenceurs (2)

Qui se cache derrière nos comptes Instagram préférés, et pourquoi les marques perdent-elles la tête pour eux ?  

« Je suis Saint-Martin pendant les deux prochaines semaines. Puis j’ai prévu un saut chez moi à Paris, avant de partir à Rome puis à LA … Tout ça avant la fin du mois ». Impossible, de ne pas ressentir de la jalousie : voyages dans des destinations top tendances, vêtements fabuleux, soirées sans fin arrosées de cocktails surprenants… Qui ne rêve d’avoir la vie d’un influenceur?

Et pourtant, la réalité est bien différente, et plus, compliquée que ce que nous laisse paraître nos écrans.

Débutons par le terme « influenceur »: ce terme désigne les leaders d’opinions digitaux qui, au travers d’une publication d’Instagram ou une vidéo sur YouTube, peuvent changer les comportements d’achat de plus de gens qu’une dizaine de magazines réunis. Ils sont porteurs de tendances.

 

L’influenceuse, une vraie businesswoman

Après tout, que fait un influenceur à part voyager gratuitement, recevoir des produits et prendre des selfies, ou dans le cas de l’influenceuse, forcer son « Instagram husband » à adopter le rôle de photographe bénévole ?

“J’essaye de m’accorder 1 journée de repos toutes les deux semaines”, nous a affirmé Mademoiselle Valérie. Le travail de d’influenceur est donc un travail qui prend bien plus de temps que l’on ne le pense. C’est un job à temps plein, qui nécessite énormément de travail.

“Avoir un blog, c’est être connecté sans arrêt : le soir, le week-end, et même pendant les vacances, alors qu’on aimerait décrocher un peu plus que d’habitude, mais cela est difficilement possible. Malgré tout, j’ai de plus en plus de mal à me défaire de tout cet univers, c’est passionnant.” Nous confie la blogueuse Eva Senzacqua

Les influenceurs ont du mal parfois à gérer leurs vies de famille et leurs boulots de d’influenceur, comme notre influenceuse Karenou Tichat qui nous explique avoir du mal a concilier les deux :” Joker ? Non sérieusement, c’est très très difficile, j’essaye de partager mon temps et fait au mieux. Comme on dit “no pain, no gain”. 

 

Tout peut aller très vite

Notre blogueuse “Mademoiselle Valérie” s’est lancé dans l’aventure #influenceuse en Janvier 2016, en 1 an et demi à peine, elle a réussis à être suivis par plus de 60.000 personnes sur Instagram. Comme quoi avec du travail, tout est possible ! “De la persévérance, car c’est un métier qui demande beaucoup de patience, j’ai mis plus d’un an avant d’avoir mon premier post sponsorisé ou mes premiers partenariats rémunérés ”

Cependant, une fois que le blog est lancé, et que votre nom commence à ressortir, tout va très vite ! Voyage, post sponsorisé, contact de marque, invitations et autres peuvent devenir votre quotidien, mais comme nous l’a dit Mademoiselle Valérie, il faut être persévérant !

Un scroll rapide sur son compte en révèle la raison : sur ses clichés, la très belle mademoiselle Valérie à un défilé BALMAIN, à l’hôtel Fairmont de Barcelone et se rend lancement du célèbre whisky Clan Campbell DARK. Ce que ses fans ne savent pas, c’est qu’une vie prétendument vouée à l’oisiveté perpétuelle demande un maximum d’efforts.

 

« L’important, c’est la personnalité »

Les influenceurs ont souvent une personnalité qui les démarques, ils sont propulsés sur le devant de la scène comme des leaders, des personnes top tendances à suivre et à imiter.

C’est ce qui fait qu’ils sont prescripteurs de modes, produits, marques. D’où le terme de gourous, car en 1 post, ils peuvent lancer une mode puisqu’ ils sont suivis par des milliers de jeunes qui dès le lendemain feront pareil.

Ils jouent donc un rôle essentiel dans la communication des marques aujourd’hui. Article sponsorisé, échange de produits, rémunérations, toutes les techniques sont bonnes pour que les influenceurs parle des marques des annonceurs, car cela peux changer leurs images du tout au tout.

Des exemples me direz-vous ? La mode detox (So Shape, Dietox, Skinnymint Teatox)

Cette mode s’est fait connaître uniquement par les réseaux sociaux et les influenceurs. Ils sont donc les nouveaux gourous du digital.

 

Penser stratégie avec les marques

Alors que les influenceuses vivent la mode, les sites des journaux font des articles sur les 10 meilleures robes de Cannes… Sans même dire quelle est leur préférée et pourquoi. Résultat, on perd de l’argent. En soi, c’est très simple : lorsque l’on produit un mauvais contenu, c’est que personne ne va le regarder.

Un contenu de qualité adressé à la bonne cible reste sa priorité. Personnalité, originalité et participation : voilà les trois lignes directives. Pour motiver les influenceurs et leur public, les marques doivent collaborer avec eux.

Vous pouvez aussi devenir membre de la #TeamVyn en suivant notre page Facebook (ICI) et en vous inscrivant sur notre site (ICI), ou sur notre application mobile, ainsi vous deviendrez un de nos influenceurs.
Pour devenir annonceur, vous pouvez-nous contacter à l’adresse suivante: advertise@valueyourntework.com afin de lancer votre prochaine campagne auprès de nos influenceurs.
 
Pour tout renseignement n’hésitez pas à vous adresser à Julia Vyn sur Facebook ou par mail : influenceurs@valueyournetwork.com.